jeudi, 22 août 2019
- - - - - -
Vaigrage facile
Pont, coque, aménagements
une fois le vieux vaigrage enlevé, reste le plus délicat: coller le vaigrage neuf pour se faire on encolle a la néoprène les deux faces et on ...
En savoir plus Zoom
Entretien des ponts en Teck
Pont, coque, aménagements
Certains s’inquiètent de voir leur teck prendre une couleur grisâtre, surtout en fin de saison d'hiver comme maintenant. C'est normal, ce ...
En savoir plus Zoom
Réparer le plexiglas
Pont, coque, aménagements
Dans l'urgence en attendant la nouvelle toute neuve et brillante! Vous achetez du chloroforme de bonne pureté, vous en prenez quelques cm3 (50 à ...
En savoir plus Zoom
Frein de baume gratuit
Voiles, gréement, espars
Frein de bôme simple et efficace, une manille 8mm large une écoute ou drisse de 8 ou 10mm et un nœud "demi-cabestan" Installer ce frein, comme ...
En savoir plus Zoom
petite voie d'eau dans une coque en bois
Pont, coque, aménagements
Plonger avec une boite de conserve ("moque" pour les marins) remplie de sciure , tenue à l'envers. La retourner à proximité des rentrées ...
En savoir plus Zoom
Passer un génois par dessus le bas étai
Voiles, gréement, espars
Pour un génois à fort recouvrement qui a la mauvaise habitude de s'accrocher fréquemment dans le bas-étais fixe lors des virement de bord, ...
En savoir plus Zoom
Consommation des appareils éteints
Dossiers
Document original publié par C. Couderc sur www.voilelec.com Introduction Le titre de cette petite note semble paradoxal, il évoque ...
En savoir plus Zoom
Panneau Solaire
Dossiers
Document original publié par C. Couderc sur www.voilelec.com Introduction D'autres chapitres traitent de la charge dans le cas ...
En savoir plus Zoom
Rinçage moteur à l'eau douce
Moteurs, carburants, propulsion
Publié par www.voilelec.com par C. Couder Rinçage moteur à l'eau douce Le problème est identique avec un refroidissement direct par ...
En savoir plus Zoom
Eviter les bactéries dans le gaz oil
Moteurs, carburants, propulsion
Conseil de pêcheur: ajouter 20ml d'alcool à bruler par 50l de gasoil dans le réservoir, plus de bactéries, plus de gomme. On peut mélanger ...
En savoir plus Zoom
Les bus de communication
Dossiers
Les bus de communication microélectronique et ...
En savoir plus Zoom
Antenne VHF de secours
Electricité, énergie.
Introduction L'objet de cette petite page est d'inciter les plaisanciers allergiques à l'électronique, à faire une petite réalisation ...
En savoir plus Zoom
Aciers inoxydables
Trucs et astuce - divers
  Aciers inoxydables (Note)   Maj : ...
En savoir plus Zoom
Vérifier la continuité
Electricité, énergie.
Méthode de vérification de la continuité Il faut réaliser un bricolage très simple. Récupérer une puissante ampoule de phare de voiture ...
En savoir plus Zoom
Prévention de pannes moteur
Moteurs, carburants, propulsion
Prévention de pannes moteur   Rinçage ...
En savoir plus Zoom
A+ R A-

Montage de vanne sécurisé

publié sur www.voilelec.com par C. Couderc

Montage de vanne sécurisé

Il est très étonnant que toutes les vannes du bateau soient toujours montées vissées sur la prise de coque ! Je n'ai jamais vu ce problème évoqué, mais c'est une stupidité. Monter une vanne directement sur le passe-coque induit deux effets très pervers :

  • Les métaux de la vanne et du passe-coque sont différents, il y aura corrosion par électrolyse s'il y a contact électrique.
  • La vanne constitue un bras de levier exerçant un couple de rupture sur la base du passe-coque.

Un objet se déplaçant à la gîte peut cisailler le passe-coque et toute manœuvre du levier produit de très importantes contraintes sur la base. La rupture se produira toujours sous l'écrou, endroit de contraintes initiales maximales. Il ne faut jamais bloquer trop fort un écrou de passe-coque, prise d'eau ou capteur sous peine de rupture spontanée à moyen terme. Cet accident est très fréquent. Abusez de patte à joint et de contre plaques collées à la résine pour monter les passe-coques. La rupture est parfois perfide, une faille peut passer inaperçue, la rupture et le décollement seront inattendus.

 

 

  L'idée est ici !     

Monter les vannes sur cloison,
par l'intermédiaire d'un tuyau caoutchouc armé
de quelques dizaines de centimètres.

 

Ces tuyaux sont extrêmement résistants, s'ils ont été bien ajustés et maintenus par colliers inox, ils seront beaucoup plus sûrs que le montage direct sur vanne. Il n'y aura plus aucun couple électrique, plus de cisaillement par contraintes…

Si la vanne vient à se coincer, aucun problème de démontage, il suffit de débrancher le tuyau et de mettre une pinoche pendant l'intervention, sans aucun risque de faire tourner le passe-coque au démontage. La vanne sera fixée par deux solides pattes.

Que l'on ne vienne pas dire que la vanne sert à fermer en cas de fuite et doit être au plus près de la coque ! Fermer quoi ? S'il y a fuite dans le circuit, ce ne serra jamais dans le raccord initial. S'il y a rupture de passe-coque, très peu probable avec ce montage, il sera aussi facile de mettre une pinoche. Réfléchissez à ce problème et déportez vos vannes lors des réparations, vous augmenterez votre sécurité…

Dernière modification le mardi, 04 novembre 2014 11:12
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Connectez-vous pour commenter

Connexion (SC)