jeudi, 21 mars 2019
- - - - - -
Rentrer en marche arrière
Navigation, Mouillage
Par vent traversier, c'est toujours un problème se glisser en marche arrière dans une place de port entre 2 bateaux ou pour rentrer dans une ...
En savoir plus Zoom
Corrosion par electrolyse
Electricité, énergie.
Corrosion par électrolyse Il faut assurer une continuité électrique à la masse de toutes les parties métalliques aériennes du bateau ...
En savoir plus Zoom
Les câbles electriques
Electricité, énergie.
Raccourcir et rallonger les câbles Lors de la rénovation du bateau ou de l’installation de nouveaux équipements, le navigateur bricoleur ...
En savoir plus Zoom
Passer un génois par dessus le bas étai
Voiles, gréement, espars
Pour un génois à fort recouvrement qui a la mauvaise habitude de s'accrocher fréquemment dans le bas-étais fixe lors des virement de bord, ...
En savoir plus Zoom
Les Aéro-générateurs ( Eoliennes )
Dossiers
Document original publié par C. Couderc sur www.voilelec.com (édulcoré par P. Surmont. L'auteur ayant un point de vue assez tranché sur ...
En savoir plus Zoom
Dépannage de l'électronique de bord
Electricité, énergie.
Introduction Après divers courriels posant toujours les mêmes questions sur le dépannage de matériels rustiques, souvent associés à une ...
En savoir plus Zoom
Vérifier la continuité
Electricité, énergie.
Méthode de vérification de la continuité Il faut réaliser un bricolage très simple. Récupérer une puissante ampoule de phare de voiture ...
En savoir plus Zoom
Réparer le plexiglas
Pont, coque, aménagements
Dans l'urgence en attendant la nouvelle toute neuve et brillante! Vous achetez du chloroforme de bonne pureté, vous en prenez quelques cm3 (50 à ...
En savoir plus Zoom
Faire sécher du poisson
Trucs et astuces
on aiguise son couteau, le flexible à découper qui s`utilise uniquement pour ça ! Sur une surface plane voire une planche à découper, on ...
En savoir plus Zoom
Eclairage rouge de nuit pour table à carte
Electricité, énergie.
Éclairage rouge de nuit pour la table à carte En navigation de nuit, il faut disposer sur la table à carte d'un éclairage rouge qui permet ...
En savoir plus Zoom
Trucs et astuces divers
Trucs et astuce - divers
Astuces du bord   Raccourcir et rallonger les ...
En savoir plus Zoom
Réchauffez vos plats sans les cuire
Trucs et astuce - divers
Les repas, pour 2 à 3 jours, sont cuisinés à terre ou au port, puis conservé en portions individuelles dans des sacs à congélation fermés ...
En savoir plus Zoom
Panne de calostat
Moteurs, carburants, propulsion
publié sur www.voilelec.com par C. Couderc Panne de calostat C'est une panne très classique qu'il faut ...
En savoir plus Zoom
Mesure de niveaux des cuves
Trucs et astuce - divers
Introduction Après les pages lourdes décrivant des dispositifs délicats et complexes, une petite page facile à écrire et à lire, sur un ...
En savoir plus Zoom
Les particularités des moteurs marine
Dossiers
publié sur www.voilelec.com par C. Couderc Les particularités des moteurs marine Le glaçage des cylindres Ce phénomène ...
En savoir plus Zoom
A+ R A-

Montage de vanne sécurisé

publié sur www.voilelec.com par C. Couderc

Montage de vanne sécurisé

Il est très étonnant que toutes les vannes du bateau soient toujours montées vissées sur la prise de coque ! Je n'ai jamais vu ce problème évoqué, mais c'est une stupidité. Monter une vanne directement sur le passe-coque induit deux effets très pervers :

  • Les métaux de la vanne et du passe-coque sont différents, il y aura corrosion par électrolyse s'il y a contact électrique.
  • La vanne constitue un bras de levier exerçant un couple de rupture sur la base du passe-coque.

Un objet se déplaçant à la gîte peut cisailler le passe-coque et toute manœuvre du levier produit de très importantes contraintes sur la base. La rupture se produira toujours sous l'écrou, endroit de contraintes initiales maximales. Il ne faut jamais bloquer trop fort un écrou de passe-coque, prise d'eau ou capteur sous peine de rupture spontanée à moyen terme. Cet accident est très fréquent. Abusez de patte à joint et de contre plaques collées à la résine pour monter les passe-coques. La rupture est parfois perfide, une faille peut passer inaperçue, la rupture et le décollement seront inattendus.

 

 

  L'idée est ici !     

Monter les vannes sur cloison,
par l'intermédiaire d'un tuyau caoutchouc armé
de quelques dizaines de centimètres.

 

Ces tuyaux sont extrêmement résistants, s'ils ont été bien ajustés et maintenus par colliers inox, ils seront beaucoup plus sûrs que le montage direct sur vanne. Il n'y aura plus aucun couple électrique, plus de cisaillement par contraintes…

Si la vanne vient à se coincer, aucun problème de démontage, il suffit de débrancher le tuyau et de mettre une pinoche pendant l'intervention, sans aucun risque de faire tourner le passe-coque au démontage. La vanne sera fixée par deux solides pattes.

Que l'on ne vienne pas dire que la vanne sert à fermer en cas de fuite et doit être au plus près de la coque ! Fermer quoi ? S'il y a fuite dans le circuit, ce ne serra jamais dans le raccord initial. S'il y a rupture de passe-coque, très peu probable avec ce montage, il sera aussi facile de mettre une pinoche. Réfléchissez à ce problème et déportez vos vannes lors des réparations, vous augmenterez votre sécurité…

Dernière modification le mardi, 04 novembre 2014 11:12
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Connectez-vous pour commenter

Connexion (SC)