samedi, 23 mars 2019
- - - - - -
Affaler la grand voile
Voiles, gréement, espars
Pour affaler la Grand voile sans être face au vent, très simple: Il suffit de border le génois au max, choquer la grand voile, et ça marche ...
En savoir plus Zoom
La ciguatera
Trucs et astuce - divers
  La ...
En savoir plus Zoom
l’angle de rotation d’un mât tournant
Trucs et astuce - divers
Afficher l’angle de rotation d’un mât tournant (Note : Réflexions préliminaires à une ...
En savoir plus Zoom
Homme à la mer
Navigation, Mouillage
Dispositif de sécurité de l'homme à la ...
En savoir plus Zoom
Indicateur de barre
Voiles, gréement, espars
Avec 4 ou 5 tours de barre à roue d'un bord à l'autre, l'indicateur d'angle est très utile, surtout au moteur en manœuvres arrière, mais ...
En savoir plus Zoom
Envoyer une grand voile lattée
Voiles, gréement, espars
Lorsqu'on envoie la GV seul ou en équipage réduit, notamment avec une GV lattée, la chute a pour désagréable habitude de se prendre dans les ...
En savoir plus Zoom
Eviter les bactéries dans le gaz oil
Moteurs, carburants, propulsion
Conseil de pêcheur: ajouter 20ml d'alcool à bruler par 50l de gasoil dans le réservoir, plus de bactéries, plus de gomme. On peut mélanger ...
En savoir plus Zoom
Corrosion par electrolyse
Electricité, énergie.
Corrosion par électrolyse Il faut assurer une continuité électrique à la masse de toutes les parties métalliques aériennes du bateau ...
En savoir plus Zoom
ProtégerTable à carte
Pont, coque, aménagements
Il y a un truc tout simple pour éviter que les petites mousses et autres pots de confiture rendent la table à carte gluante ou que les ...
En savoir plus Zoom
Les batteries
Dossiers
Document original publié par C. Couderc sur www.voilelec.com Capacité idéale des batteries Le constructeur du moteur suggère une ...
En savoir plus Zoom
Éclairages de nuit
Electricité, énergie.
Pour éviter d'être ébloui la nuit pendant le quart, en descendant dans le carré chercher un ciré, ou lire la carte, il faut des lampes ...
En savoir plus Zoom
Consommation des appareils éteints
Dossiers
Document original publié par C. Couderc sur www.voilelec.com Introduction Le titre de cette petite note semble paradoxal, il évoque ...
En savoir plus Zoom
En cas de voie d'eau...
Pont, coque, aménagements
Placer entre votre prise d'eau mer et le filtre un T et 2 robinets a boule l'un coté prise de mer,et le deuxième sortie + un tuyau avec crépine ...
En savoir plus Zoom
Le froid à bord
Dossiers
publié sur www.voilelec.com par C. Couderc Introduction La production de froid est un problème délicat à bord. Un groupe frigorifique ...
En savoir plus Zoom
USB
Dossiers
Document original publié par C. Couderc sur www.voilelec.com l'USB, standard du moment Maintenant s'ouvre un avenir radieux, enfin, ...
En savoir plus Zoom
A+ R A-

Retours d'eau par l'échappement

publié sur www.voilelec.com par C. Couderc

Retours d'eau par l'échappement

Un moteur peut être très gravement endommagé par une cause stupide, le retour d'eau par l'échappement à l'arrêt. Cela est lié à une mauvaise conception du circuit d'échappement. Il faut se procurer les irremplaçables catalogues Vétus concernant les équipements moteur. Ils contiennent une mine d'informations et tout le matériel pour réaliser une bonne installation. La qualité de leur production a imposé leurs produits sur tous les bateaux. Regarder avec soin la constitution de la ligne d'échappement.

Il faut bien prendre en compte les considérations sur la mise à l'air anti-siphon. Le problème à considérer est celui du refoulement de l'eau lors de l'arrêt du moteur. La colonne d'eau contenue dans le col de cygne se vide dans le pot à barbotage, n'étant plus éjectée par les gaz d'échappement. Il faut alors connaître le la hauteur d'eau dans le pot après stabilisation.

Si le pot à barbotage est trop petit et surtout monté trop haut (voir les critères Vétus); le niveau peut atteindre le coude d'échappement. C'est une catastrophe, l'eau pénètre dans les cylindres, au prochain démarrage le moteur va cogner, perdre en puissance et caler. Sur les moteurs récents les injecteurs sont faciles à démonter (vissés comme une bougie), sur les vieux moteurs ce peut être très difficile sans extracteur, par exemple avec le stupide ancien système Volvo à patte très mal conçue. Si vous avez réussi à sortir l'injecteur et constaté un dépôt blanc à la base, c'est grave. Le sel a cuit sur la base de l'injecteur. Les segments sont bloqués, il faut déposer le moteur, la réparation est très lourde. Si le moteur est ancien, le remplacement par un neuf est à considérer. La réponse n'est pas simple et dépend de la configuration.
Il peut être intéressant de fermer la vanne d'eau, d'accélérer un grand coup quelques secondes et de couper immédiatement. C'est risqué, le tuyau se trouvant en dépression violente le rotor de pompe tournant à vide (C'est mieux avec une vanne 3 voies de rinçage, en mettant le circuit à l'air). Cela demande réflexion. Il faut éviter cette pratique dangereuse et utiliser une ruse.
Les pots Vétus comportent à la base une petite sortie avec bouchon à vis pour vider l'eau à l'hivernage. Toute l'astuce consiste à brancher sur ce point bas un tuyau relié à une petite pompe électrique en ligne dont la sortie est renvoyée via un passe-coque vissé soit dans le col de cygne (coté sortie évidemment) ou sur le morceau de tuyau le reliant à la sortie de coque. Cette solution est parfaite Un interrupteur au tableau est actionné après avoir attendu une minute après l'arrêt moteur. Il est simple de savoir quand le pot est vidé ! Au début la pompe force, le bruit est sourd, au bout d'une vingtaine de secondes elle tourne à vide et s'emballe, cela s'entend très bien, il faut couper à ce moment. Un électronicien fou montera évidemment une électronique automatique (avec des timers). Le principe est très simple mais je ne le conseille pas car la fiabilité est moins bonne à cause des retours de self du moteur qui font claquer les électroniques non durcies. L'interrupteur est bien plus sûr !
Pensez aussi à utiliser ce bouchon pour connaître votre niveau à l'équilibre avant le bricolage, en reliant un bout de tuyau transparent, extrémité libre pour voir le niveau d'équilibre.

Attention à un détail important : Le trou du pot Vétus est très petit, de l'ordre de 3 mm de diamètre et ne peut pas être facilement agrandi sans affaiblir le pot. Les pompes électriques sont prévues pour des diamètres beaucoup plus gros et se mettent en sécurité détectant une arrivée bouchée. Il faut choisir une petite pompe ou l'alimenter avec une résistance série pour baisser sa puissance d'aspiration.

 

 

 

Dernière modification le mardi, 04 novembre 2014 11:04
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Connectez-vous pour commenter

Connexion (SC)