samedi, 23 mars 2019
- - - - - -
  • Actualités

    Actualité de la voile, mer et insolites

  • Mouillages

    Guide des mouillages du monde

  • Cuisine à Bord

    Recettes et trucs pour la cambuse

  • Trucs et Astuces

    Truc et astuces, dossiers techniques, équipements.

  • Blogs

    Blogs de Maximum et Récits de voyages

A+ R A-
Les blogs

Les blogs (128)

Sélection de blogs sympas et interressant

Catégories enfants

Blog de Maximum

Blog de Maximum

Blog du voilier Maximum. Croisière en solitaire aller-retour de Nouméa à Bali.

Voir les éléments...

Bonjour à tous, après quatre mois de silence, quatre mois passés à Bali. Je transgresse les règes de mon blog pour vous laisser quelques impressions de mon séjour à Bali.

 

J'ai adoré Bali. quand on vois le tableau on se demande pourquoi. L'île est très très touristique, la mer est assez polluée et l'ensemble ressemble plus à un énorme club-med qu'à une destination durable . Tous ça serait assez difficile à accepter si il n'y avait pas les Balinais. Très très amicale et toujours intéressés par la rencontre. Il n'est pas rare de se faire arrêter par quelqu'un dans la rue qui va vous demander d'où vous venez et quel est votre prénom. Comme çà sans autre but que la rencontre. Tout ça accompagné d'un large sourire. Ce qui en fait un endroit très relaxant et sympathique.

 

Ma vie ici est plus que relaxante. Farniente. L'art de ne rien faire. Regarder les oiseaux qui passe. Faire la fête aussi avec les amis. Reprendre la vie active sera peut-être assez difficile ;-)

 

Bref c'est bientôt le moment de repartir. Je suis de retour au bateau après avoir passé un mois dans une villa et un autre à l'hôtel. Je prépare doucement le bateau pour le départ. Destination Nouméa en passant par Lombok, Sumbawa, Komodo, Flores, Thursday island, Port Moresby et les Louisiades. Voila le programme. De quoi vivre encore quelques aventures avant le retour à la vie normale. L'itinéraire devrais ressembler à ça:

 

 

En savoir plus...
Publié dans Blog de Maximum Écrit par TPL_OT_K2_DATETIME 03 Jui 2009 Publié dans Blog de Maximum 0 TPL_OT_K2_COMMENTS
Allez, cette fois c'est parti. Je me lève à 5H30, et je revois chaque petits détails. Et surtout, je regarde la fermeture de tout les hublots (on ne m'y reprendra plus). Bon, tout à l'air OK, je part. Je franchis sans problème les balises marquant le canal d'entrée du port. Le vent est fort comme d'habitude. Contrairement à ce que j'avais entendu à Nouméa, cette partie de l'Australie est une des plus exposée au alizés et çà continue comme çà jusqu'à l'extrême nord. Mais bon j'ai choisi la bonne fenêtre météo. Je devrais avoir 20 Noeuds peut être 25 jusqu'à ce que je franchisses à nouveau la grande barrière pour me diriger vers le Cap York, ensuite 15 noeuds assurés. Ici, je dois faire un petit aparté: Pour remonter vers le nord deux options s'offraient à moi: A l'intérieur du lagon ou (forcément) à l'extérieur. Je préfères passer à l'extérieur.D'une part parce qu'étant seule, je n'ai pas envie de me conformer à un chemin balisé, m'obligeant continuellement à surveiller les bouées, les phares et le trafic des cargo se dirigeant vers le détroit et l'Asie. D'autre part parce qu'à l'extérieur il n'y a pas de récifs. La pleine mer, c'est sur que si on coule, c'est directe vers le grand néant, vous pensez, mille à deux mille mètres. Mais on à quand même beaucoup moins de raison de couler (pas de récifs, je le rappel). Donc je suis parti. Je doit franchir la passe pour rejoindre la pleine mer et pour re-rentrer, j'ai trouvé un chemin faisant exactement l'affaire et qui plus et un guide complet sur la route que j'avais choisi. Je m'y vois déjà, mais cette fois-ci je vais attendre d'être dehors pour me filmer en train d'exulter pour ce départ. On ne sait jamais, depuis que j'essaie de franchir cette passe...
Oh oh, un petit changement dans la direction du vent et voilà mes voiles qui brinquebalent dans tout les sens. Je regarde la girouette pour qu'elle m'indique la nouvelle direction et qu'est-ce que je vois ... Mon feu de mât, détaché de son support et pendant lamentablement au bout de ses fils électriques. Sur le coup, je me suis dit tant pis. Au diable le feu de mât. Je me débrouillerai sans. Bon bien sur, il faudra en racheter un.. bon bien sure le détroit est damé de Cargo et autre porte container qui ne me verrons plus du coup. Bon bien sure... Oui oui oui. Aller demi-tour, encore une fois. Je maudit le destin qui me joue tout ces tours. Mais rien n'y fera, j'ai décidé de partir aujourd'hui. Aujourd'hui je partirais. Je rentre à la marina; je monte en haut du mât; je remets ce putain de feu; Et je repars. Aussitôt dit aussitôt fait. A la marina un voisin américain et réquisitionné pour me hisser la haut. bon je sert tout à fond. "Quand je serais à Darwin, je re-vérifierais tout çà". Je redescends et j'y vais. En route vers de nouvelles aventures. UN POINT C'EST TOUT !!!. Je fais le malin, mais une fois franchie cette maudite passe (parce que je la franchi) , une sorte de paranoïa va s'emparer de moi. Peut être tout ces détails qui clochent et se succèdent sont des signes. Une volonté suprême veut m'empêcher de partir et de quitter Cairns. Quelques chose de mauvais m'attend là-bas. J'ai eu tellement de problèmes, c'est sur il va m'arriver quelque chose. Mon pilote va lâcher. mon moteur va exploser (je touche du bois, quand j'écris tout ça. croyez-moi) et la journée va se passer comme ça. Des mauvais pressentiments dans la tête. Je ne me filme pas non plus. ça vaut mieux. Allez, va te coucher ça ira mieux demain...
En savoir plus...
Publié dans Blog de Maximum Écrit par TPL_OT_K2_DATETIME 03 Nov 2008 Publié dans Blog de Maximum 0 TPL_OT_K2_COMMENTS
Aujourd'hui je devrais dépasser la longitude de la ville de Gove, la dernière avant Darwin. Cela signifie que le vent devrais peu à peu tomber. C'est pourquoi, je profite de chaque petits noeuds dont on veut bien me faire grâce. Mais pour l'instant, ça continue a monter au dessus de 15 noeuds allègrement. Même quand le vent tombe un peu beaucoup, je continue à la voile. Si en approchant de Darwin, je n'est plus de vent, je serais bien content d'avoir économisé mon gaz oil. Le soir, la lune se lève au coucher du soleil. Elle est pleine et éclaire l'horizon d'une lumière éclatante. la nuit, je continue a pratiquer le réveil toute les 15 à 20 minutes (des fois 30 :-( ). Mais il fait tellement chaud que je dors dehors. Et en me réveillant, la lune était à la verticale, juste au dessus de mes yeux qui s'ouvraient. Elle répandait sur la mer une lumière bienfaisante. Le vent ne devais pas dépasser à ce moment les 13 noeuds. Si bien que maximum avançait doucement sur la mer très calme. Le bateau se trouvait alors au centre d'un cercle magique de lumière se reflétant comme des étoiles dans la mer. A moitié réveillé, j'ai commencé à chanter une chanson qui naissait au fur et à mesure dans mon esprit

Donne moi des noeuds,
que j'les mettent dans mon sac.
J'y mettrait p'têtre un cap.
vers l'horizon s'échappe,
mon esprit qui dérape.
Donne moi des noeuds,
que ma voile les attrapent,
que mon étrave les plaquent.
le cul dans mon hamac,
ça m'rendra p'têtre heureux.

Je vous jure j'avais rien pris. Même pas une taffe de 20%. Mais bon voilà c'est comme ça que ça s'est passé. C'est vrai qu'être la seul au milieu de la mer avec cette lune qui n'éclairait que moi et mon bateau, dégageait une vraie magie.

En savoir plus...
Publié dans Blog de Maximum Écrit par TPL_OT_K2_DATETIME 14 Nov 2008 Publié dans Blog de Maximum 0 TPL_OT_K2_COMMENTS
Comme prévu je prends la passe entre le récif des Chesterfield et celui de Belona. Alors j'explique: sur deux de mes cartes, la détaillée de l'atoll et l'électronique, les fonds sont indiqués à 700 m, tandis que sur la carte générale Pacifique sud-ouest, il est indiqué 30 m. Bref vers 2 heures du matin, je m'aperçois que c'est la carte générale qui a raison et je me retrouve dans des fonds de 30 m. Les boules, on ne sait jamais, un récif mal indiqué et c'est la catastrophe. Bon ben, je fais confiance à la carte et pendant 20 minutes, j'ai les foies. Surtout en voyant de temps en temps indiqué 28 m (c'est psychologique, c'est comme 29,90 Frs). Vu que je suis encore là pour écrire l'histoire, vous avez dû comprendre qu'en fin de compte tout s'est bien passé. Revenu dans des fonds supérieurs à 1000 m, je prends le cap pour l'étape suivante: l'île Longue aux Chesterfield. Au lever du soleil, j'aperçois l'atoll  et ses 4 îles. Je me demande si je vais y mouiller. En même temps, j'en ai envie et en même temps j'hésite. Je suis tout seul. Sachant que ce qui craint le plus pour un bateau, ce n'est pas la mer, c'est la terre... Au vue du mouillage, je décide d'essayer quand même. J'aperçois d'ailleurs un voilier qui s'y trouve déjà. Je le VHF pour essayer d'avoir quelques renseignements. J'insiste et il finit par me répondre, en anglais, à l'accent c'est un Australien. Je lui pose quelques questions et il me dit juste que c'est damé de patates mais que l'île vaut le coup, sans plus d'indication. J'y vais et si je me réfère à la carte du mouillage que je possède, rien ne correspond et c'est vrai qu'il y a des patates partout. Bon, je fais plusieurs essais et puis... j'abandonne. Je ne le sens pas, pas de risques inconsidérés. Je décide de continuer ma route, droit vers Cairns. Je dis au revoir à l'Australien (qui n'était pas si sympa d'ailleurs). Pour  me consoler, une fois en mer, je me suis remis le spi. 



C'est bien le spi mais le problème, c'est que ça se règle en permanence. Bref, j'y ai passé la journée entière.
Vers 17 heures, je n'y tiens plus et j'affale. Je continue sous grand-voile + génois. Un peu de repos, ça fait du bien et puis ça va être l'heure de manger ... Vers 17 heures 30, alors que je suis confortablement installé dans le carré en train de lire Millenium (merci encore Bibi), Je sens comme une excitation dehors et j'aperçois Arthur qui à l'air de peiner à la barre. Au vue du loch le vent est monté. Je décide de prendre le premier ris, ça soulage. Vingt minutes plus tard, c'est déjà un peu plus le baston et le loch m'indique que le bateau fait encore plus de 10 noeuds. Je prends le deuxième ris et comme je trouve que ça bouge encore pas mal, Je remplace le génois par la trinquette (Storm gib). Ce sera bon pour la nuit. Arthur à l'air de très bien s'y faire. Une demi-heure plus tard, rebelote, je sors et le loch m'indique quand même une vitesse de 15 noeuds. Je me pose la question du troisième ris (qui n'a jamais servi depuis15 ans). En regardant le loch monter à 15, 17 noeuds  pour atteindre la vitesse-record de 22 noeuds!!! Je vous assure que le troisième ris a été pris en quelques minutes. Bien m'en a pris parce que le peu de ce que j'aperçois de la mer maintenant semble épique. En un mot elle est démontée et le vent doit s'être établi à 40 voire 45 noeuds. J'avoue que pour la première fois depuis mon départ, j'ai peur. Que se passerait-il si le vent continue à monter. Je jette un coup d'oeil au baromètre qui m'indique 1020 hPa. Haute pression c'est rassurant. Je reprends la barre et décide d'éviter un gros nuage noir que m'indique la lune. J'ai continué à barrer aussi longtemps que possible espérant une hypothétique accalmie. J'aperçois derrière moi les collines noires de la houle en train de me courir après. Elle m'oblige souvent à les esquiver pour garder un cap cohérent au bateau. J'hésite à remettre le pilote, mais l'accalmie ne vient pas. Je tombe de sommeil. Arthur reprend la barre et ne s'en sort pas trop mal après tout. Maximum est un bateau marin et glisse sur la houle sans trop de problème. Je vais dormir.

En savoir plus...
Publié dans Blog de Maximum Écrit par TPL_OT_K2_DATETIME 09 Oct 2008 Publié dans Blog de Maximum 0 TPL_OT_K2_COMMENTS
Le vent est comme d’habitude exactement dans la mauvaise direction et m’oblige à progresser au près serré. C’est frustrant et énervant parce qu’il s’arrange toujours pour refuser ou adonner au mauvais moment. Pour le moment, il dépasse rarement les 20 Nœuds. La progression est lente et désordonnée, ce qui à l’art de m’énerver. Il ne vaut mieux pas être sur le bateau avec moi dans ces moments la.
En savoir plus...
Publié dans Blog de Maximum Écrit par TPL_OT_K2_DATETIME 04 Juil 2009 Publié dans Blog de Maximum 0 TPL_OT_K2_COMMENTS

 


 

Kuta est l'endroit touristique de Bali. Voici un petit films comme si vous y étiez... quelques photos aussi...

 
Kuta no comment

 

 

 

En savoir plus...
Publié dans Blog de Maximum Écrit par TPL_OT_K2_DATETIME 08 Mai 2009 Publié dans Blog de Maximum 0 TPL_OT_K2_COMMENTS